Un collaborateur du centre d'appels urgents sauve la vie de son voisin

Centre d'appels urgents
Evènement
Vendredi 16 mars 2018 dans la matinée, Jeffrey (34 ans) de Saint-Trond a effectué une réanimation sur son voisin âgé de 82 ans jusqu'à l'arrivée de l'ambulance et du SMUR. Et avec succès. Ensuite, comme tous les jours, il s'est rendu à son travail dans le Centre d'appels urgents 101.

Vendredi matin, peu avant 9h, la voisine de Jeffrey sonne à la porte parce que son époux âgé de 82 ans ne se sentait pas bien. La femme est vraiment paniquée d'appeler elle-même les secours, mais sait que Jeffrey est un ambulancier expérimenté pour l'avoir déjà vu passer avec son ambulance. Jeffrey accompagne alors sa voisine à son domicile.

Jeffrey: “Lorsque j'ai vu mon voisin, il était très pâle, transpirait beaucoup et avait les yeux révulsés. Je l'ai tout de suite allongé au sol et vérifié ses fonctions vitales. Après avoir remarqué qu'il ne respirait plus, j'ai posé mon GSM sur le sol et appelé le centre 112 avec l'app 112 BE. J'ai expliqué à l'opérateur que j'étais ambulancier, qu'une ambulance et un SMUR devaient directement se rendre sur place et que j'avais déjà entamé la réanimation. Une fois sur place, les secouristes ont repris la réanimation et ont réussi à faire redémarrer le cœur. Mon voisin a été transporté à l'hôpital, et j'ai quant à moi emmené son épouse avec mon véhicule à l'hôpital, parce que l'ambulance était trop haute pour qu'elle puisse monter."

Jeffrey précise n'avoir rien fait de spécial. Il est simplement content d'avoir pu faire la différence et aidé quelqu'un.

Jeffrey: “Cette fois, le hasard a fait que j'étais à la maison, mais vous pouvez toujours être confronté soudainement à une personne victime d'un arrêt cardiaque. Chaque minute qui passe sans massage cardiaque pour relancer le cœur diminue les chances de survie de 10%. Dans le centre 112, l'opérateur peut vous donner des instructions de réanimation par téléphone, mais avoir déjà fait ces gestes une fois peut quand même faire la différence.  Même une petite formation peut faire une grande différence. Si vous avez l'opportunité de suivre une formation premiers secours ou réanimation, n'hésitez surtout pas ! "